Quels sont les premiers symptômes du cancer de l’estomac ?

5/5 - (1 vote)

Le cancer de l’estomac représente un cancer qui détient une tumeur de groupe de cellules cancéreuses. Celui-ci après avoir envahit les tissus voisins, les détruit. En outre, il faut noter que la tumeur se propage aussi dans les autres parties du corps. À son apparition, au premier stade, cette maladie présente certains symptômes. Mais, lesquels ? Découvrez-les au travers de cet article !

Cancer de l’estomac : les premiers symptômes

En termes des premiers symptômes du cancer de l’estomac, nous pouvons citer les sensations de brûlures et de douleurs gastriques. Après les repas, vous constaterez des ballonnements sans oublier les digestions qui se ralentissent. S’ajoutent à ceci, les pertes d’appétit, les vomissements, les nausées, les diarrhées, la fatigue, les amaigrissements.

Parfois, vous aurez une légère fièvre et de pâleurs. Mis à part ceci, vous pourrez constater la présence du sang dans les selles. Mais, ce dernier symptôme est assez rare.

Quand la maladie est au stade avancé, au niveau de l’estomac, une masse peut être palpée. Dans le même temps, les  ganglions et le foie peuvent être gonflés.

Par ailleurs, il convient de retenir que la persistance de ces symptômes doit vous amener à consulter un médecin. Ce sont des signaux importants d’alerte. Le médecin vous recommandera certains traitements. Découvrez-les ci-dessous !

Lire aussi :   Pourquoi consommer de la vitamine B17 ?

Cancer de l’estomac : le traitement de la chirurgie

En réalité, la chirurgie constitue le seul traitement curatif du cancer de l’estomac. Malgré tout, des rechutes locales ou à distance surviennent auprès de la majorité des individus opérés. Cette dernier s’effectue selon trois modalités :

Quand la tumeur est très petite

Une résection par endoscopie est possible lorsque la tumeur sans extension aux ganglions ou aux autres organes est petite et peu profonde. Cette opération se déroule comme celle des endoscopies diagnostiques. Toutefois, sa sonde s’accouple à des petits instruments chirurgicaux employés pour sectionner tumeur et la retirer.

Quand la tumeur est peu superficielle

Une gastrectomie partielle pourrait être pratiquée quand la tumeur est moins superficielle et se situe dans la partie inférieure de l’estomac. En effet, il s’agit d’une opération qui vise à retirer la partie atteinte de l’estomac. Et ce, avec une marge suffisante de sécurité (pour être sûr de retirer toutes les cellules cancéreuses).

Quand la tumeur est située au niveau du cardia

Dans ce cas, sachez que la gastrectomie doit être totale. En d’autres termes, l’estomac sera totalement retiré. Alors, l’extrémité de l’œsophage est reliée à l’intestin. Gardez à l’esprit que cette reconstruction se nomme appelée anastomose œso-jéjunale.

Comme traitement médicamenteux, vous pouvez opter pour la chimiothérapie.

Cancer de l’estomac : le traitement de la chimiothérapie

En ce qui concerne la chimiothérapie du cancer de l’estomac, elle favorise les administrations de médicaments qui assurent la destruction des cellules. Et ce, précisément au moment de leur division.

Préférentiellement, elle tue les cellules cancéreuses, parce que celles-ci se multiplient plus quotidiennement que les autres de l’organisme. Par contre, il est impossible d’empêcher son action sur les cellules normales qui se divisent. Ceci explique les effets indésirables du traitement. Administrée en fonction du protocole possédant un ou plusieurs médicaments, la chimiothérapie généralement, dure plusieurs semaines. Chaque comprimé est utilisé en fonction des règles qui précisent les doses et  de la durée qui varie souvent dans le temps.

Lire aussi :   Quel est le taux de CRP en cas de cancer ?

Quelques fois, un grand nombre de cycles de traitements est indispensable. Mais, ces cycles sont espacés de quelques semaines. Principalement, l’administration de la chimiothérapie se réalise par voie orale (comprimés) et par voie injectable. Pour limiter le grand nombre de piqûres dans les veines du patient, les médecins optent pour les cathéters. Il se place au niveau de la clavicule ou encore à un petit réservoir implanté sous la peau. Notez bien s’une chimiothérapie peut être effectuée avant et après la chirurgie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *