Combien de temps peut-on vivre avec un cancer non soigné ?

5/5 - (1 vote)

Tout cancer non traité est susceptible de produire des métastases. Les risques de métastases évoluent en fonction du stade d’évolution du cancer. La vie avec un cancer non soigné serait effectivement un calvaire. Le corps de cet article vous apportera d’amples explications sur combien de temps peut-on vivre avec un cancer non soigné.

Système de développement du cancer

Les différentes mutations génétiques qui s’observent dans les cellules cancéreuses nuisent aux directives normales des cellules. Ces mutations peuvent, de ce fait, inciter les cellules à se développer de manière désordonnée, sinon ne pas dégénérer à l’instar du normal. Un cancer peut poursuivre sa croissance parce que ses cellules (cellules cancéreuses) agissent contrairement aux cellules normales.

Cellules cancéreuses et leur devenu

Les cellules cancéreuses sont différentes des cellules normales à cause de plusieurs critères. D’abord , les cellules cancéreuses se divisent en deux, sont immatures et ne le deviennent jamais. Ces cellules ignorent les signaux de régulation de leur multiplication et évitent le système immunitaire. De même, ces cellules ne sont pas d’avantage relié les unes aux autres et sont susceptibles de se répandre à d’autres parties du corps. Elles peuvent envahir et endommager les tissus et les organes.

Les cellules cancéreuses susceptibles de se diviser arrivent à former une tumeur capable de se développer. Les cellules cancéreuses ont les mêmes exigences que les cellules normales. Elles nécessitent l’apport sanguin pour les dispenser d’oxygène, ainsi que d’autres éléments nutritifs. Lesquels éléments participent à leur développement et leur survivre. Lorsqu’une tumeur est trop petite, elle est capable de se développer, de se satisfaire en oxygène et d’éliminer les nutritifs des vaisseaux sanguins voisins.

Lire aussi :   Peut-on mourir d’un cancer de la vessie ?

Devenir des tumeurs

Néanmoins, quand une tumeur se développe, elle exige plus de sang pour octroyer davantage d’oxygène et d’autres éléments nutritifs aux cellules cancéreuses. Ces dernières envoient alors des signaux à la tumeur qui lui ordonne de produire de nouveaux vaisseaux sanguins. Ce phénomène est appelé angiogenèse et est l’une des raisons pour lesquelles les tumeurs se développent et deviennent plus grosses. L’angiogenèse permet aussi aux cellules cancéreuses de pénétrer le sang et de se répandre sans gêne à d’autres parties du corps. Plusieurs investigations portent sur l’emploi de médicaments pour écourter la formation des vaisseaux sanguins (inhibiteurs de l’angiogenèse). Ces recherches écourtent le développement de la tumeur et la font rétrécir.

Par quel mécanisme le cancer tue ?

En effet, la prolifération des cellules cancéreuses ne tue pas directement. Si la tumeur n’est pas localisée dans un organe vital, il est rare qu’il entraîne la mort. Les cas illustratifs sont ceux des cancers du sein, cancer de la prostate ou encore du colon. Les individus porteurs de ces types cancer ont de bons pronostics de suivie s’ils sont pris en commission tôt. Par ailleurs, on meurt à cause des métastases, c’est-à-dire de la dissémination de la maladie dans le reste de l’organisme.

Lorsqu’il s’agit d’un cancer des poumons, métastases empêchent progressivement le rôle respiration des poumons et créent enfin une asphyxie. Les métastases hépatiques privent l’organisme du rôle détoxifiant que joue le foie et conduisent à l’accumulation de déchets dans le sang et au coma hépatique. Quand le cerveau est touché, les métastases, en grossissant, provoquent des lésions vitales conduisant au coma, puis au décès. Quant au cancer du pancréas, il provoque généralement la mort à cause de sa proximité vis-à-vis du foie, propice aux développements de métastases hépatiques. Enfin, en cas d’une leucémie, la moelle osseuse est attaquée par des cellules cancéreuses qui vont prendre la place des cellules normales. Elle ne peut plus alors assurer son rôle de production des globules rouges et des plaquettes. Ainsi, on assiste à une anémie et une augmentation forte du risque d’hémorragie.

Lire aussi :   Peut-on mourir du cancer du col de l'utérus ?

Toutefois, retenez que le temps de vie avec un cancer non soigné est courte et est réduit en fonction du type de cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *