Peut-on mourir d’un ulcère à l’estomac ?

4.5/5 - (2 votes)

L’ulcère de l’estomac est une maladie sévère pouvant toucher tout le monde, peu importe l’âge. Elle se manifeste de diverses manières, mais ses conséquences sont telles qu’il suscite de nombreuses interrogations. Peut-on mourir d’un ulcère à l’estomac ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir à propos des potentiels dégâts de l’ulcère à l’estomac et sur la meilleure manière de l’éviter.

Ulcère à l’estomac : est-il possible d’en mourir ?

La gravité de l’ulcère de l’estomac tient au fait que cette maladie peut avoir des complications. En effet, cette pathologie peut entraîner de sérieuses hémorragies digestives pouvant entraîner une anémie, laquelle à son tour si elle n’est pas prise en charge rapidement peut causer la mort. En outre, l’ulcère à l’estomac peut également en raison des mêmes complications aboutir au cancer. Si sous sa forme d’ulcère, cette maladie n’est pas fatale, le cancer en revanche si elle n’est pas bien traitée peut engendrer le décès du patient.

Quels sont les symptômes de l’ulcère à l’estomac

Les symptômes de cette pathologie sont entre autres une forte douleur dans la zone de l’épigastre. En effet, cette douleur s’apparente à une crampe ou une sensation de faim douloureuse. Généralement localisée dans une partie précise du corps, la douleur épigastrique se manifeste une à trois heures après le repas.

Lire aussi :   Que faut-il savoir sur l'efficacité d'Oro-Activ ?

Il est important de noter que l’ulcère peut survenir la nuit ou par poussées de quelques semaines, et ce de manière alternée. À ces symptômes s’ajoutent de nombreux autres comme le ballonnement, les nausées et vomissements. Vous avez aussi la présence de sang dans les selles.

Quelles sont les complications de l’ulcère à l’estomac ?

Bien que l’évolution de la médecine permette aujourd’hui de lutter efficacement contre les complications de l’ulcère à l’estomac, il reste toujours possible qu’un certain nombre surviennent. La plus courante constitue l’hémorragie digestive. Elle occasionne les saignements au niveau de la partie supérieure du tube digestif. Ce type de complication résulte le plus souvent d’une prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, de l’âge (65 ans et plus).

Outre cette complication, vous avez la perforation de l’ulcère de l’estomac ou du duodénum qui s’est largement raréfié ces dernières années. Il s’agit de l’apparition d’un trou dans la paroi gastrique dans la partie ulcérée. Cette complication donne le plus souvent lieu à un abcès. Il existe des complications plus rares telles que la sténose ulcéreuse encore appelée le rétrécissement du deodénum. Pour cette dernière, vous trouverez actuellement des médicaments anti-sécrétoires permettant de s’en préserver.

Parmi toutes les formes de complication de l’ulcère à l’estomac, la plus redoutée reste l’ulcère de l’estomac ayant évolué vers une transformation cancéreuse. Le facteur de risque principal ici représente la longue présence de la bactérie Helicobacter pylori responsable de la gastrite chronique ou inflammation chronique de la muqueuse de l’estomac. Il faut par conséquent à la lumière de toutes ces informations prendre le traitement de manière rigoureuse.

Lire aussi :   Biovancia NutraMag B6 : que disent les médecins ?

Quels sont les bons réflexes à développer pour prévenir et soulager les ulcères digestifs ?

Certes il est vrai que l’apparition de l’ulcère à l’estomac provient essentiellement d’une bactérie présente dans l’organisme. Toutefois, il demeure possible avec quelques bons réflexes de réussir à l’éviter ou du moins à atténuer un tant soit peu les symptômes. Pour ce faire, la première chose qu’il vous faut nécessairement faire consiste à éviter au maximum les aliments sucrés, gras, épicés et les produits laitiers. Vous devez aussi réduire votre consommation du tabac, d’alcool et de café.

À ces aliments s’ajoutent les aliments alcalinisant comme le chou, la carotte, les légumes secs, les pommes, les bananes, etc. Par ailleurs, il va vous falloir également bien mastiquer vos aliments, ne boire qu’à la fin des repas et se préserver au maximum du stress.

Consultez un médecin

Bien évidemment parmi les bons réflexes se trouve la consultation de son médecin traitant. Ce dernier après une interrogation approfondie sur les raisons de votre état, à savoir le tabagisme, la prise d’anti-inflammatoire, etc., examinera votre abdomen afin de localiser précisément les zones de la douleur. Le médecin devra ensuite solliciter la collaboration d’un gastro-entérologue, d’un infectiologue ou d’un radiologue pour confirmer son diagnostic et grâce à des examens complémentaires comme l’endoscopie digestive haute, la sérologie sanguine.

Quels sont les remèdes permettant de lutter efficacement contre les symptômes de l’ulcère à l’estomac ?

Les douleurs que cause l’ulcère à l’estomac sont atroces et surtout invalidantes. Ce qui signifie que cette maladie est capable de freiner toutes vos activités. Il existe cependant des remèdes pouvant vous aider à diminuer la douleur ou la fréquence de celle-ci. Le premier d’entre eux constitue les compléments alimentaires. La consommation de ces derniers aide à combattre les troubles digestifs. Leur rôle consiste à neutraliser les acides de l’estomac et à protéger les muqueuses gastriques. Ils sont en général faits à base d’aloe vera, camomille, curcuma, gingembre, etc.

Lire aussi :   7 remèdes de grand-mère pour soigner la cruralgie

D’autre part, il vous est possible d’utiliser les huiles essentielles comme la cannelle, le basilic, la menthe poivrée et le clou de girofle. Ces huiles sont connues pour soulager les troubles digestifs. Il vous suffit de l’appliquer sur le ventre ou en solution à boire. Vous observerez avec le temps une cicatrisation des ulcères et une nette amélioration du confort digestif. Les tisanes représentent également des remèdes de choix. Vous avez notamment la racine de guimauve, la mélisse ou la réglisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *