Quel taux de PSA pour un cancer de la prostate ?

4/5 - (1 vote)

Le PSA (Antigène Prostatique Spécifique) s’apparente à une protéine qui se trouve naturellement dans le sang. Dans le même temps, cet antigène évalue la présence ainsi que le développement des cancers relatifs à la prostate (uniquement). Par ailleurs, il convient de notifier que ce PSA représente un baromètre de la santé de la prostate. Alors, quel taux de PSA pour le cancer de la prostate ? Découvrez-le au travers de cet article !

PSA : de quoi s’agit-il réellement ?

En petite quantité dans le sang des hommes, la dose la plus importante du PSA de trouve dans le liquide séminal. Parce que cette protéine assure la fluidité et le déplacement des spermatozoïdes. Suivre le niveau du taux de PSA vous permet de savoir s’il y a un risque de cancer de la prostate. En revanche, sachez qu’il n’existe de fourchette de normalité de ce taux.

En cas de doute, vous pouvez réaliser un toucher rectal ou une biopsie. N’oubliez surtout pas que le PSA se décline sous deux formes : le PSA total et le PSA libre. Le calcul du rapport du PSA affinera son analyse et justifiera les biopsies de prostate.

PSA : son taux pour le cancer de prostate

Dans le sang, le taux moyen de PSA pour les hommes de moins de 50 ans,  est de 2,5 nanogramme par millilitre. Dans le cas du taux supérieur à 10 de PSA dans le sang, le risque du cancer de la prostate est élevé. Ceci  requiert des examens supplémentaires. Pour un taux entre 5 et 10, le risque du cancer est trop faible. Néanmoins, il demandera des examens complémentaires si le taux de PSA diminue.

Lire aussi :   7 remèdes de grand-mère pour soigner la cruralgie

Dans le but de définir la présence du cancer dans le sang, le dosage du PSA de cancer de prostate représente un excellent indicateur. À cause de cette technique usée, moins de deux pour cent des hommes ont développé les métastases. Notez bien qu’avant son introduction, quatre-vingt pour cent des hommes à qui avait été diagnostiqué ce cancer présentaient une tumeur avancée.

Ce test sanguin s’est introduit depuis 1986 dans le dépistage individuel. Ceci permet un diagnostic précoce des pathologies imprévues.

Mis à part ceci, il mesure les réponses aux traitements présentés de façon efficace. Et ce, selon la variation des taux. En fait, le taux normal constitue un signe de guérison. Tandis qu’un taux anormal s’avère un signe de récidive de la maladie.

PSA : quels sont les facteurs qui influencent son taux ?

Retenez bien que les urologies considèrent le taux de 4 nanogrammes par millimètre comme un seuil moyen. Toutefois, ce taux s’influence par quelques facteurs. Il y a l’âge du patient. Le taux s’accroît pour les hommes vieilles et requiert une adaptation. En outre, vous retrouverez l’adénome prostatique aussi appelée hyperlapsie ou encore hypertrophie. Cette tumeur est aussi un des responsables de l’augmentation du taux de PSA.

De même, il y a les éjaculations. Ces dernières sécrètent pendant deux jours environ, une augmentation. S’ajoute à ceci, une prostatite aigüe qui s’apparente à une inflammation aiguë qui provient des microbes. De surcroît, vous trouverez le toucher rectal, le massage prostatique ainsi que les inhibiteurs de 5 alpha réductase. Cela consiste en un traitement à base de molécules qui modifie le climat hormonal de la prostate. Ces dernières bloquent l’action de l’enzyme appelée 5 alpha réductase.

Lire aussi :   Quelle sont les bienfaits du plantain lancéolé ?

En ce qui concerne les principaux avantages du dosage du PSA, nous pouvons dire si le résultat est normal, cela rassure celui qui le fait. Encore, il permet de détecter le cancer avant que les symptômes ne se développent. Pour terminer, il permet de détecter le cancer à un stade précoce. Ce qui pourrait permettre de démarrer un traitement plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *