L’amande d’abricot : un aliment anti-cancer ?

4.3/5 - (3 votes)

Les vertus anti-cancer des amandes d’abricot sont actuellement largement vantées sur les sites des promoteurs de la santé naturelle ou de thérapie alternative. Cependant, bien que très ancienne et très répandue, cette croyance suscite après de nombreuses études quelques doutes. Est-ce que l’amande des noyaux d’abricot constitue véritablement un anti cancer ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur la question.

Amande d’abricot : quel rapport avec le cancer ?

La grande majorité de ceux qui consomment l’amande d’abricot le fait pour les propriétés anti-cancer qu’on lui attribue. Toutefois, aucune étude véritable n’est parvenue à démontrer ce grand effet protecteur. Les autorités luttent donc depuis plus d’une quarantaine d’années contre la rumeur qui voudrait que l’amande d’abricot contienne une substance qui pourrait soigner le cancer.

La théorie voudrait en réalité que la substance appelée amygdaline ou vitamine B17 tue les cellules cancéreuses. Dans le même temps, une autre de ses enzymes neutraliserait les effets du cyanure sur les tissus non cancéreux. Malheureusement, il ne s’agit que d’une théorie. D’ailleurs, les toxicologues et médecins décrient tous son appellation de vitamine B17 qui prête à confusion.

Comment se manifeste l’intoxication ?

Il y a encore quelques années, de nombreux cas d’intoxication au cyanure s’observaient en France suite à une forte consommation d’amande d’abricot. Bien qu’il s’agisse généralement d’intoxications mineures, il se manifestait déjà par des vertiges, des céphalées, des troubles digestifs, des malaises, des palpitations cardiaques ou de gêne respiratoire.

Lire aussi :   Comment savoir si on a un cancer ?

Dans le cas des intoxications aiguës, elles se manifestent par des symptômes qui apparaissent brutalement. Il s’agit notamment des convulsions, des troubles respiratoires, des pertes de connaissance, de coma, etc.

Quels sont les bienfaits de l’amande d’abricot ?

Si les amandes d’abricot ne sont pas des anti-cancers, elles sont loin d’être totalement dénuées de vertus. En effet, les noyaux d’abricots sont extrêmement nourrissants. Elles contiennent de l’insaponifiable, des caroténoïdes et de la vitamine E. Vous pouvez utiliser ses propriétés pour les peaux matures. Si vous souhaitez raffermir votre peau par exemple afin de retrouver toute son élasticité, il vous suffit d’utiliser l’huile d’amande d’abricot.

Il est donc important de préciser qu’il s’agit avant tout d’un fruit que vous pouvez consommer du moment où vous parvenez à rester dans la limite du tolérable. Il faut aussi noter que l’amande se trouve à l’intérieur du noyau. Elle n’est donc pas en contact avec le fruit.

Comment manger un abricot ?

La consommation de l’abricot peut se faire de différentes manières. D’abord, vous pouvez le consommer tel quel. Il vous est aussi possible de le prendre en nature ou en salade de fruits. Si vous aimez plutôt la pâtisserie, vous pouvez faire de la confiture ou de la compote. Il peut aussi être associé à des préparations salées par exemple à un délicieux magret de canard.

Bien évidemment, il est préférable d’enlever la peau avant la consommation de l’amande. Vous devez pour ce faire chauffer de l’eau, une fois celle-ci sera en ébullition, mettez-y vos amandes d’abricot. Ensuite, utilisez une passoire afin de les égoutter. Placez la passoire dans l’eau froide et enfin commencez à retirer la peau.

Lire aussi :   Peut-on mourir du cancer de la prostate ?

Combien d’amandes d’abricot doit-on consommer par jour ?

Les théories sur ces propriétés anti-cancer ont longtemps préconisé une consommation en grande quantité allant parfois de 10 à 60 amandes par jours. Cependant, vous devez retenir que de telles doses constituent un véritable risque d’intoxication au cyanure. En effet, d’après l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), la dose maximale d’amande à consommer au quotidien varie entre 1 et 3 pour les adultes. Les enfants par contre doivent se contenter de la moitié d’une petite amande.

En fin de compte, la consommation de cette substance n’a aucun intérêt direct sur le traitement du cancer et elle entretient des rapports avec le cyanure. Il est par conséquent préférable d’éviter la prise d’une dose élevée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *